Discographie







Nom des Morceaux


La toponymie des régions asturiennes est un trésor linguisitque.
Depuis des années, une campagne de collectage est menée pour
que ces noms ne se perdent pas et soient même reconnus comme
les noms légitimes des lieux.
Pour soutenir ce travail à notre manière, nous avons choisi
d’intituler nos morceaux par des toponymes de la région d’Amieva.



Dans le massif occidental des Pics de l’Europe,
à 1500 mètres d’altitude, se trouve la bergerie d’Ozania.

Les pasteurs y mènent les bêtes de juin
à septembre, malgré l’accès rendu
difficile par les rochers calcaires qui l’entourent.

La prairie est parsemée de cabanes en pierre et
tuile, où les pasteurs demeurent encore
aujourd’hui durant les mois d’été.


Paroles



Parler d’amour c’est, inévitablement, parler aussi de désamour.
Dire souvent d'un amour que l’on croyait éternel
qu'il ne nous reste que des souvenirs et de brefs instants
de bonheur laissés au passé.
Ainsi Neruda écrivit « si court est l’amour, si long est l’oubli ».
Tout cela est ici chanté dans une langue, l’asturien,
qui se meurt doucement et dont, comme nos amours perdues,
certains mots ne restent à présent que dans nos mémoires.


L’étymologie de ce nom nous fait découvrir qu’autrefois,
ce pré était une pâture pour les ânes,
«rocín» en langue asturienne.

Aujourd’hui cette prairie est devenue un bois de châtaigniers.
Son orientation au sud permet à
la flore de s’y développer rapidement.

La Rociniega se trouve à l’entrée du village d’Amieva.


Paroles



« Palmeira, queima Asturias » est un poème inspiré
du chant d’amour traditionnel « A Palmeira ».
Il dénonce la vague d’incendies criminels qui a
dévasté les Asturies en décembre 2015
( plus de 150 feux sur une vingtaine de communes )
et exprime la désolation devant l´état de notre
chère terre, en espérant que cela n’arrivera plus jamais.


Cet affluent du fleuve Sella, un des plus importants des Asturies, sert de frontière au parc naturel des Pics de l’Europe.
Il naît dans le col de Dobres, à 1640 mètres d’altitude, et rencontre la Sella à Tornín, dans la frontière entre les régions d’Amieva et Cangas d’Onís.

Tout au long de ses 23 kilomètres, il parcoure un terrain très accidenté, au fond de canyons aux hautes parois où l’on trouve des mares profondes et de forts courants.

La faune de la Dobra s’en trouve d’autant plus riche (truites, loutres…) que ses eaux cristallines et froides sont pures car aucun déchet n’y est versé.


Paroles



Les paroles de cette chanson racontent les souffrances
d'un amour qui n’est pas réciproque, ou comment une
femme, déçue par celui qu'elle pensait être l'homme
de sa vie, trouve la force pour aller de l'avant.


Ce col à 1400 mètres d’altitude, et la bergerie du même nom,
se trouve à l’entrée du parc naturel des Pics de l’Europe,
dans le « Precornión » limitrophe du massif occidental («Cornión»).

L’accès y est aisé et sa pâture est verte et abondante.


Paroles



Que se passerait-il si les monstres avec lesquels
on nous faisait peur quand on était petits
habitaient au 5ème étage de notre immeuble ? Rien.
Ils vivraient comme nous, bêtement enfermés dans
l’urbanité étouffante de nos jours.
On en arrive au point où Frankenstein pourrait
être président de n’importe quel gouvernement ou
communauté de voisins et où le Fantôme de l’Opéra
serait un hacker sur internet.
Notre pays serait Absurdia, un paradis fictif.