Les Pics d’Europe s’élèvent aux Asturies à près de 3000 mètres d’altitude au bord de la mer.
Sous leurs neiges éternelles se mêlent diverses cultures,
qui se conjuguent au passé et au futur d’une terre ouverte à de nombreuses influences.

Sur leurs flancs, dans son petit village d’Amieva,
la chanteuse Clara Diez Márquez a rencontré trois musiciens bretons :
le violoniste Yann Le Nay, le batteur Erwan Ganier et l’accordéoniste Fañch Loric,
chacun venu de son propre univers.

Leur point commun : la tradition orale, qui comme les neiges éternelles
est à la fois intemporelle et porteuse de vie.
Amieva a pour fil conducteur la voix, la force des femmes asturiennes
et la détermination de ce peuple.
La transe et l’improvisation, teintées d’atmosphères jazz,
afro ou rock, sont au service de la danse.

La musique qui lie ces quatre artistes est novatrice, énergique
et pleine d'autant de modernité que de respect pour ces deux terres si proches
que sont les Asturies et la Bretagne.


« La musique traditionnelle, vécue, intégrée, et non seulement reproduite,
possède une capacité d’innovation permanente, qui rend le musicien traditionnel
capable d’entrer en relation avec d’autres langages musicaux et artistiques »

Citation de Béla Bartók

Chant Asturien

Clara a eu son premier contact avec la musique traditionnelle Asturienne à l'âge de 6 ans grâce à son père,
qui est l’un des principaux acteurs du collectage dans les Asturies depuis les années 80.

Elle s’est en premier lieu intéressée à la danse,
qu’elle a apprise en regardant les enregistrements de son
père et s’est par la suite passionnée pour le chant et les diverses percussions utilisées dans les Asturies (pandereta, bombo, etc…).

Elle est à l’origine de la création du groupe Menaxatruá
Cuartetu, ensemble de voix et percussions.
Son répertoire est essentiellement issu de celui de son père et d’autres collecteurs comme Xose Ambás.
Elle a fait en parallèle des études de musique classique à l’accordéon chromatique au conservatoire d'Oviedo et est diplômée pour devenir professeure de musique en école
primaire. Elle a participé en tant que danseuse à la création Brito-Asturienne « Brasture »,
et dans Breizh-Asturies Project comme chanteuse.

Accordéon Diatonique, Claviers.

Accordéoniste depuis l'âge de 8 ans, ses premiers contacts avec la scène se font en duo avec Yohann Le Ferrand, avec qui il créera par la suite le Yudal Combo.
Cette formation, qui connaîtra un certain succès dans le milieu du Fest-Noz, donnera également naissance à une création en concert autour de la
chanteuse Ariane Guguen, nommée « De Amicitia ».

Passionné par l'instrument, il se forme au métier d'accordeur-réparateur d'accordéons avec Stéphane Fougeray à l'Atelier d'Accordéons de Saumur et en alternance avec l’ITEMM au Mans, école où il fut diplômé de la première formation en réparation d’accordéons.

Il monte son atelier de réparation et de vente d'accordéons à Plescop (Fañch Loric Accordéons).

Membre du trio d’accordéons diatoniques « Cocktail Diatonique » avec Yann-Fañch Perroches et Ronan Robert, il se produira dans plusieurs festivals en France et à l’étranger.
Il est intervenu dans une tournée en Polynésie Française avec le Bagad de Lann-Bihoué et le Cercle du Croisty.
Ce spectacle s’est également produit à l‘Olympia.
Il a crée en 2013, son propre projet appelé Breizh Asturies Project composé de 6 musiciens Bretons et de 2 chanteuses Asturiennes.

Violon

Yann a commencé le violon à l'âge de 7 ans au sein du groupement culturel breton des pays de Vilaine.
Il a eu de nombreux professeurs, tels que Jean Yves Bardoul, Jean Pierre Andrieux, Pierrick Lemou,Paddy, Glackin....

Ses influences se portent autour des musiques bretonnes et irlandaises, d'Europe de l'Est et autre musiques du monde et actuelles.
Il a joué dans diverses formations : Bleizi Noz, La Bande à Benny, Les Ravageous, Traines Meuriennes Orchestra et aujourd'hui avec Amieva et Taptasmel (Irish garage band).
Il a également apporté sa contribution à plusieurs albums : Bleizi Noz, Maux d'enfants en coeur, Albert Magnier, Job.

Batterie

Il démarre la batterie à l'âge de quinze ans à Redon auprès de Patrick Melouët.
Très vite, il crée une formation rock qui lui fera découvrir le blues-rock, le rock et la pop.
Par la suite, il s'initie au jazz avec le batteur rennais Philippe Estevez, et forme le trio jazz rock » Fidèle Chapeau » avec Julien Tual et Eric Moermann.

Puis, il revient à ses racines rock avec : « CLAM ! » groupe Rock Français de Rennes où il joue 10 ans.
Depuis 2010, c’est avec « Little Key » formation Rennaise aux influences Sonic Youth Placebo qu’il joue et partage diverses scènes.

En juin 2014, lui vient l’envie de fusionner son expérience rock avec le mariage de mélodies Asturiennes / Bretonnes ;
il décide alors de rejoindre Amieva, représentant un « métissage original » selon lui.